Mon allocution à l’occasion de la Sainte-Barbe 2021

0
955

Suivez ici mon allocution en vidéo.

Madame, Monsieur le Maire,
Mesdames, Messieurs les chefs de centres,

Mesdames, Messieurs les Sapeurs-Pompiers, Chers amis Sapeurs-Pompiers,

Pour la deuxième année consécutive, la crise sanitaire nous empêche de nous réunir dans vos centres de secours, à l’occasion des cérémonies de la Sainte-Barbe, votre Sainte Patronne. Mais la Covid-19 ne pourra pas m’empêcher de vous rendre hommage, de célébrer votre bravoure et de vous en remercier. A votre devise qui est « Sauver ou périr », il m’apparaît plus que jamais, essentiel de répondre par « Reconnaissance et Gratitude ». Et vous savez à quel point je suis attaché à ces valeurs humaines. La gratitude que nous vous devons doit demeurer à la hauteur de la reconnaissance de l’Etat que vous méritez.

Nul doute que vous réalisez la mission qui est la vôtre : la sauvegarde des personnes, des biens et del’environnement, souvent dans des conditions difficiles et parfois même aux dépens de vos vies. Et permettez-moi de rendre hommage aux 11 sapeurs-pompiers morts au feu, en service commandé ou en opération depuis la fin 2021. Nous pensons à eux, à leurs collègues, à leurs familles. Ils laissent 20 orphelins qui rejoignent les 1500 pupilles qui sont les enfants de la nation.

Pensons plus que jamais à eux tous et soyons conscients de votre courage et des risques que vous prenez pour nous sauver. En 2021, même si votre activité d’avant covid n’a pas été retrouvée, l’année a été éprouvante à bien des égards. Je veux parler en premier lieu de la crise sanitaire. Là encore, nous avons pu compter sur vous. Vous avez été les premiers à être mobilisés pour la vaccination. Et vous avez assuré ce service public dans la ruralité ; à Neuilly-Saint-Front, Vailly-sur-Marne, Charly-sur-Marne ou encore à Condé- en-Brie et dans bien d’autres villages encore !

Mais je n’oublie pas non plus les précipitations exceptionnelles, les tornades qui ont touché notre département en juillet dernier, provoquant des inondations et des dégâts que l’on n’avait pas connus depuis très longtemps. Les déclarations dîtes de « catastrophes naturelles » se sont multipliées et avec elles, vous avez été en première ligne.

Je vous ai rencontrés sur le terrain, dans la boue à Puiseux-en-Retz, Chezy-en-Orxois, sur les toits à la Chapelle-sur-Chezy, Chezy-sur-Marne, Reuilly Sauvigny et bien sûr dans d’autres villages… Que ce soit de jour, de nuit ou même les jours fériés, vous étiez là avec une seule priorité : sauvegarder les personnes.

La valeur de la vie humaine prend grâce à vous tout son sens. Et nous la mesurons aussi avec cette crise sanitaire inédite et exceptionnelle que nous subissons. Là encore, vous avez su agir, réagir et vous adapter au contraintes liées à l’obligation sanitaire.

Alors pour tout ça : MERCI !

Mais la gratitude passe aussi par la reconnaissance de l’Etat. Déjà en 2020, le gouvernement avait revalorisé la prime de feu à 25 % du salaire de base qui correspond à une augmentation mensuelle d’environ 100 euros nets. 

La loi crée aussi le statut de pupille de la République afin d’aller plus loin dans la reconnaissance de l’État pour les sapeurs-pompiers et marins-pompiers décédés dans l’accomplissement de leurs fonctions dans des circonstances exceptionnelles. Leurs enfants bénéficieront d’un soutien de l’État jusqu’à leurs 21 ans. La protection sociale des volontaires évolue également en abaissant le seuil de service à 15 ans au lieu de 20 années pour bénéficier de la prestation de fidélisation et de reconnaissance. C’est une belle avancée pour vos droits sociaux. Et je me réjouis enfin que la loi renforce l’aggravation des sanctions pour le délit d’outrage commis contre les sapeurs-pompiers. Comme je vous le disais déjà l’année dernière, il m’est intolérable d’imaginer qu’à votre souci de secours et de courage, certains répondent par des insultes ou de la violence physique. Il est légitime aussi tout comme les policiers et les gendarmes que vous puissiez être protégés maintenant par des caméras personnelles ou embarquées.

Mais il y a un domaine que nous devrons régler une fois pour toute. Je veux parler des menaces que fait peser la directive européenne sur le temps de travail des bénévoles. Avec la présidence française à l’Union européenne au 1 er janvier 2022, je ne doute pas que des réponses claires seront apportées pour renforcer ce modèle d’engagement citoyen qui est le vôtre et qui est notre fierté. Au-delà de ce que je viens de vous dire, en 2022, je souhaite que nous puissions aller encore plus loin pour favoriser l’attractivité de la sécurité publique et faire venir à vous des vocations qu’elles soient bénévoles ou professionnelles. Cela passe par l’encouragement du volontariat de Jeunes Sapeurs Pompiers en valorisant leur engagement dans leurs cursus scolaires. Nous devons aussi apprendre à tous nos concitoyens les gestes qui sauvent.

Chers amis Sapeur-pompiers, dans cette société de plus en plus individualiste, vous incarnez les valeurs de service et de solidarité. Vous témoignez de la force de faire ensemble. Faire corps sans division pour une cause commune, c’est la voie à suivre pour vaincre tous les défis.

Heureuse Sainte-Barbe à vous et à vos proches ! Merci à vous de ce que vous faites pour nous mais aussi surtout de ce que vous êtes !

Bonne année 2022 à tous, dans l’espoir de vous revoir très prochainement !