Courrier à Monsieur le Premier ministre : valorisation des travailleurs en cette période de guerre sanitaire

0
216

J’ai adressé hier ce courrier à Monsieur le Premier ministre :

Monsieur le Premier ministre,

Face à la pandémie qui nous frappe et aux indispensables mesures de confinement qu’exige la situation, Monsieur le Président de la République et vous-même avez annoncé que l’État protègerait les salariés comme les entrepreneurs. 

C’est une disposition rassurante pour les très nombreux Français contraints au chômage ou sans activité du fait de la crise sanitaire.

Il me semble que nous devrions aller plus loin : si l’État indemnise, légitimement, nos compatriotes qui se retrouvent sans travail, il lui faut également valoriser le travail de ceux qui se dévouent actuellement. 

Je pense, bien évidemment, en premier lieu aux équipes soignantes, administratives et techniques de nos hôpitaux, mais également aux employés de magasins, aux chauffeurs-livreurs, aux facteurs, aux équipes de collecte des ordures ménagères, aux agents des services publics, notamment. 

La liste est longue des citoyens qui doivent travailler hors de chez eux et sont susceptibles, même si toutes les précautions sont prises, de courir un risque plus important d’être contaminés. 

J’aimerais savoir quelles dispositions vous souhaitez mettre en œuvre pour exprimer la reconnaissance de l’État à ces hommes et ces femmes qui font que la vie continue, alors que nous sommes en guerre.  Je vous prie de croire, Monsieur le Premier ministre, à l’expression de mes sentiments les plus dévoués.