Soutien au peuple et aux dirigeants ukrainiens dans l’unité et la dignité : front républicain pour la paix et la liberté

0
262

Vous étiez une centaine ce dimanche matin à avoir répondu à notre appel au rassemblement en soutien à l’Ukraine, à ses dirigeants et à la population. Devant le monument aux morts de Villers-Cotterêts, avec de nombreux élus du Sud de l’Aisne, nous avons affirmé notre solidarité sans faille envers ce pays victime de la mégalomanie du président russe. Nous avons aussi exprimé notre solidarité envers le peuple russe qui subit les volontés implacables de son chef d’État. Nous avons partagé un moment plein d’émotion, empreint de la volonté de mobilisation, mais aussi de rassemblement, au cours duquel chacun a pu s’exprimer s’il le souhaitait. 

Compte tenu des enjeux de cette guerre, de ce drame, l’heure n’est pas à la polémique, le seul mot d’ordre qui vaille c’est l’unité pour la solidarité avec l’Ukraine, l’unité contre l’impérialisme, l’unité pour la paix ! Prévert nous l’a rappelé, dans son poème, Rappelle-toi Barbara : « Quelle connerie la guerre… ».

Dans la ville natale d’Alexandre Dumas, si attaché à la Russie et aux pays baltes, nous avons fait nôtre sa devise : « tous pour un, un pour tous ». Oui, nous devons nous mobiliser nombreux, comme ce fut le cas ce dimanche matin, savoir mettre entre parenthèses nos points de désaccord et nos petites préoccupations, pour porter notre détermination de paix, de liberté retrouvée pour les Ukrainiens. 

La situation est gravissime, pour ce pays directement et honteusement frappé, mais aussi pour la paix internationale, mise en péril. Rappelons-nous que si l’Union européenne, depuis plus de 70 ans, garantit la paix sur notre continent, le contexte actuel ne laisse place à aucune faille. C’est unis que nous devons agir, à tous les niveaux, international, national et local, pour faire entendre la voix de la concorde, l’appel à l’apaisement et la solidarité envers nos frères ukrainiens dans la tourmente.

Des paroles justes et fortes ont été exprimées lors de ce rassemblement, de la part des élus, la solennité du moment se lisait sur les visages des nombreux citoyens qui avaient tenu à prendre part à ce rassemblement. Je tiens à remercier toutes et tous ceux qui étaient présents, ainsi que les nombreux autres qui m’ont adressé des messages pour me dire qu’ils ne pouvaient pas venir mais souhaitaient s’associer à notre volonté d’action unie.

Puis, à Château-Thierry, j’avais aussi convié les élus représentants des maires ruraux et des maires de l’Aisne, les présidents d’intercommunalités, le maire de la ville, même s’il n’a pas souhaité s’associer, les conseillers, régional et départementaux. 

La gravité du moment nous l’impose, c’est dans l’unité et le recueillement que, symboliquement, nous avons déposé une gerbe au monument aux morts, pour nous souvenir que les combattants ukrainiens se battent actuellement pour la liberté de leur pays, mais aussi la nôtre, comme l’avaient fait les jeunes dont les noms sont gravés sur la pierre de nos monuments, lors des deux conflits mondiaux du XXè siècle. 

Ainsi, que ce soit à Villers-Cotterêts ou à Château-Thierry, ce dimanche a battu à l’unisson de l’unité et de la solidarité et, plus que jamais, j’appelle les élus de la République dans leur diversité et les citoyens à rester unis pour défendre la paix et la liberté. C’est le sens du front républicain qui doit nous guider en ces périodes difficiles. 

D’ores et déjà des mouvements de solidarité, collectes de dons, de matières premières, se mettent en place pour aider l’Ukraine. Il nous faut aussi accueillir les réfugiés qui vont quitter leur pays.

Je me tiens à la disposition de toutes celles et tous ceux qui voudraient organiser une action envers le peuple ukrainien pour les accompagner dans cette démarche et je ne manquerai pas de vous tenir informés du débat organisé mardi prochain à l’Assemblée nationale.