Ligne Mézy-Moulins-Artonges-Montmirail : avec mon collègue Éric Girardin, nous invitons M. le Premier ministre à une visite

0
214
page1image59351584

Eric GIRARDIN Député de la Marne

Jacques KRABAL Député de l’AisneR

Monsieur le Premier Ministre,M


Depuis votre nomination, vous avez, plusieurs fois, affirmé votre volonté de faire du train (fret, ferroutage, trains de nuit…) un vrai levier de la transition écologique du transport. Le Plan de Relance que vous avez présenté le jeudi 3 septembre 2020, inscrit un montant de 4,7 milliards d’euros pour le soutien au secteur ferroviaire.

A cheval entre l’Aisne et la Marne, il existe le tronçon ferroviaire RFN Mézy-Moulins – Artonges – Montmirail. Cette ligne est, aujourd’hui, exploitée pour le transport fret, le transport de céréales, l’entreprise VFLI et un train touristique animé par une association locale. La ligne est entièrement à voie unique et en matière de signalisation c’est la consigne relative à la voie unique à trafic restreint (VUTR) qui est appliquée. Certains passages à niveaux sont commandés par les agents de trains manuellement. La circulation est totalement interdite entre Artonges et Montmirail sauf sous consigne spéciale.

Aujourd’hui, en semaine, la voie dessert des silos d’une entreprise privée et l’entreprise VFLI qui entretient des locomotives pour elle-même et la SNCF. Le week-end, elle est utilisée par l’association TFBCO (Tourisme Ferroviaire de la Brie Champenoise à l’Omois) qui l’a reconvertie en levier de développement touristique avec la circulation d’un autorail de type Picasso remis à neuf par sa centaine de bénévoles.

L’ensemble des utilisateurs de cette ligne indique de concert le non-entretien de cette voie ferrée.

Députés de terrain et membres actifs de la majorité, nous sommes très sensibles à l’avenir de cette ligne garantissant des emplois et des leviers de développement pour ce territoire. Nous souhaitons par la présente attirer votre attention sur le besoin urgent de rénovation de cette ligne avec le soutien de l’Etat et non comme aujourd’hui projetée sur les seules redevances des utilisateurs de la ligne.

Connaissant votre attention particulière au train (notamment pour le train jaune auquel vous avez consacré un ouvrage) et votre passion de l’histoire et de la vie du rail, nous serions heureux de pouvoir vous accueillir un prochain week-end à bord de l’autorail Picasso. Cette visite sera l’occasion de mettre en valeur le travail sans compter des bénévoles de l’association TFBCO.

Dans l’attente d’une suite que nous espérons favorable, nous vous prions de croire, Monsieur le Premier Ministre, à l’assurance de notre haute considération.

Eric GIRARDIN Jacques KRABAL

page2image59387472
page2image59388304