Desserte ferroviaire : expérimentation en 2020 pour les lignes Paris La Ferté-Milon et Château-Thierry

0
100

Suite au comité d’offre sur la ligne P du 15 octobre dernier, Ile-de-France Mobilités a invité les élus concernés à une réunion pour évoquer la suite à donner aux propositions présentées lors du comité.

Le plan de transport 2020 prévoit :

  • augmentation du nombre de trains, le matin et le soir, au départ et à l’arrivée de Château-Thierry,
  •  accroissement du nombre de places disponibles pour les voyageurs,
  •  meilleure régularité du trafic, par le remplacement de matériels vétustes, particulièrement sur la ligne La Ferté-Milon Paris,
  • mise en place de correspondances à Meaux sur la ligne La Ferté-Milon Paris, en remplacement de 2 trains directs. 

Nous avions déjà fait part des inquiétudes de nos habitants, relayés par le collectif des usagers de la ligne P Nord, La Ferté Milon Paris, et qui nous amenaient à refuser ce scénario. 

A savoir : méfiance envers le manque de matériels correctement maintenus pour assurer le plan de transport actuel ainsi que la création d’une correspondance qui augmentera encore le risque de dégrader la régularité déjà bien détériorée de nos trains.

Pour nous, l’amélioration du service, si elle est indispensable et urgente, doit se faire pour tous dans les meilleures conditions. 

Il n’est pas envisageable de renforcer les conditions pour un territoire au détriment d’un autre.

Et, à ce niveau, si les perspectives proposées vont vers une augmentation du nombre de dessertes de Château-Thierry vers Paris et retour, pour les usagers de La Ferté-Milon, l’amélioration du service ne semble pas garantie. « C’est pourquoi je me suis opposée au projet tel qu’il nous était proposé et je déplore d’avoir été la seule élue présente de la ligne à l’avoir fait. L’équité entre les habitants du territoire doit être une priorité pour chaque maire », souligne Céline Le Frère, maire de La Ferté-Milon. 

En conséquence, la SNCF et IDF mobilités se sont engagés sur la base d’un contrat dont les termes (date de mise en œuvre, durée), seront précisés en lien avec les élus des territoires concernés, avec une période d’essai pour la mise en place de ce plan de transport. Nous avons sollicité et obtenu des conditions de complète réversibilité de ce contrat si les objectifs fixés, en termes de régularité, de ponctualité, de sécurité et de confort pour les usagers ne sont pas obtenus. Nous serons extrêmement vigilants sur la réalisation de ces objectifs !  

Par ailleurs, les études pour l’électrification de la ligne entre Trilport et La Ferté-Milon vont être relancées et un renforcement électrique de la sous-station de Villenoy, pour la branche Nord de la Ligne P, ainsi que les travaux de prolongation des quais de la gare de Trilport doivent intervenir rapidement.  

Enfin, concernant le Grand Paris Express et son impact sur l’arrivée et le départ en gare de l’Est, une nouvelle réunion doit se tenir prochainement. 

Plus que jamais, nous restons mobilisés, aux côtés des habitants du Sud de l’Aisne, pour enfin obtenir un service de transport ferroviaire fiable et régulier pour tous les usagers, que ce soit au départ de Château-Thierry mais aussi de La Fierté-Milon.

Vous pouvez compter sur nous ! 

Jacques Krabal, député de l’Aisne

Céline Le Frère, maire de La Ferté-Milon