Une rencontre importante pour l’avenir de notre ruralité

0
59

Mardi 28 novembre, j’ai été reçu, avec Nicolas Fricoteaux, président du Conseil départemental de l’Aisne par Jacques Mezard, ministre de la Cohésion des Territoires. Cette rencontre mise en place à ma demande fait suite aux propositions formulées par Nicolas Fricoteaux au Président de la République, cet été à l’aune de la Conférence des Territoires. Les pistes de développement pour le département concernent de nombreux sujets, à commencer par le soutien aux entreprises, le développement des infrastructures de communication et de transports, des services publics, etc.
L’occasion donc de faire le point avec le ministre sur l’ensemble de ces perspectives pour construire une ruralité d’avenir.

En matière d’infrastructures: le ministre a confirmé le déploiement de la fibre optique d’ici 2022 avec des alternatives satellitaires pour les zones non couvertes d’ici là et les travaux de la RN2.
En ce qui concerne les collectivités: l’engagement de maintenir des emplois aidés dans notre ruralité et de mettre en place une péréquation “horizontale” pour les ressources fiscales des collectivités a été confirmé. Le maintien des dispositifs de prêt à taux 0 et d’exonération de charges des logements Pinel situés en zone B2 également, à condition que des projets soient portés par les communes!
Enfin, la mise en place d’emplois francs; le maintien des Zones de Revitalisation Rurale; des aides à la construction de logements mixtes; les écoles de la deuxième chance pour permettre à des jeunes motivés, sans diplôme ni qualification professionnelle, d’intégrer une école dédiée à leur projet d’insertion sociale et professionnelle; et la rénovation du château royal François 1er de Villers-Cotterêts sont des dispositifs et des projets qui permettront de redynamiser l’emploi axonais.

En définitive, cet échange a conforté les perspectives d’aides au développement de notre ruralité qui en a bien besoin. Lorsque les élus portent ensemble les attentes de nos territoires et de notre département, le gouvernement, les ministres y sont plus attentifs. C’était un échange important qui je l’espère, portera ses fruits rapidement pour être à l’offensive dans notre département de l’Aisne!