Une République numérique, partout.

0
132

En explication de vote sur le projet de loi pour une République numérique, j’ai tenu à rappeler mon engagement aux côtés des petites communes. Si les différents titres du texte comportent des dispositions positives, le titre 3 concernant la couverture numérique aurait du être le titre premier. J’ai donc regretté que ce titre ait été étudié dans l’urgence dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22.

Au-delà du texte, il faut impérativement revoir la copie s’agissant des investissements pour la couverture numérique. Notre ruralité, le vote extrémiste, comme notre volonté commune d’égalité, que nous avons chevillée au corps, nous y obligent. Cette inégalité contribue à la reléguer un peu plus : la fracture numérique devient une fracture politique.

Permettre à la ruralité d’accéder au très haut débit rapidement, c’est lui redonner espoir dans la République. La secrétaire d’État chargée du numérique a démontré son intelligence : nous comptons sur elle et sur vous, madame la secrétaire d’État, pour répondre à ces attentes.

En ce sens, le titre du projet de loi est maladroit : tant qu’une partie du territoire de la République sera oublié, nous serons loin d’une République numérique.

L’intervention en vidéo :

Téléchargez l’intervention :

Download (PDF, 283KB)