Continuons de défendre l’Aisne !

0
158

Après une 3ème lecture, 7 mois de discussions et d’opposition totale, le Projet de loi sur la réforme territoriale vient d’être votée (270 pour – 242 contre). Cette réforme qui entraîne la fusion de la Picardie avec le Nord Pas de Calais est une mauvaise nouvelle pour l’Aisne. Et bien évidemment je m’y suis une nouvelle fois opposée.

Comment peut-on accepter d’être fusionné avec le Nord Pas de Calais, alors que nous avons déjà eu le plus grand mal à nous sentir Picard ?

Sur le fond, cette réforme n’apportera ni économies budgétaires, ni dynamisme économique, ni simplification administrative. Sur la forme et la méthode, elle manque de préparation, souffre de précipitation, d’hésitation et d’approximation.

C’est pourquoi il faut comprendre la frustration qui naît, dans certains territoires. Le mécontentement s’installe en Alsace, en Bretagne et bien dans d’autres régions tout comme dans certains départements comme le nôtre.

Cette réforme méritait un débat local, de fond. Il était indispensable de rechercher un   plus large consensus parce que cette carte va engager la vie quotidienne de nos habitants pour de très nombreuses années.

La meilleure preuve d’un déni de démocratie est le sort réservé également au droit d’option. Ce droit, c’est de donner la parole aux élus de proximité, et donc aux habitants, a été limité.

Mais, néanmoins ce droit de choisir existe avec la règle des trois cinquièmes pour les collectivités.

Ce n’est pas parce que ce texte est voté qu’il faut maintenant se taire. C’est ce que me demandent celles et ceux qui ont tout fait pour que notre département se rapproche à la région Nord Pas de Calais. Il ne faut pas oublier que la première carte présentée par le Président de la République « mariait » la région Picardie avec la région Champagne Ardenne. Mais cette proposition a été combattue politiquement sans que nous ne soyons conviés à ce débat. Aucune explication rationnelle, aucun argument objectif, économique ou social ne nous ont été présentés pour justifier cette nouvelle carte. Pour faire reculer ce projet, il aurait fallu, que les élus régionaux du Sud de l’Aisne se mobilisent contre les orientations proposées par le Conseil Régional de Picardie. Hors, ce dernier a tout fait pour s’opposer au rapprochement avec la Marne et la Champagne Ardenne, et ce, pour mieux tomber dans les bras du Nord Pas de Calais. Voilà la vérité et tout cela pour des raisons partisanes et de pitoyables enjeux électoraux !

Voilà pourquoi nous ne devons pas nous laisser abattre. C’est en écoutant le peuple que nous pourrons sortir de cette impasse. Nous devons solliciter le Conseil Général pour qu’il puisse se positionner sur ce droit d’option. Et puis nous devrons être présents aux élections départementales et régionales de 2015. Organisons-nous pour défendre et faire entendre la voix de l’Aisne. Notre département va être complètement phagocyté dans cette région.

Continuons de défendre l’Aisne et Ensemble mobilisons-nous pour promouvoir le rapprochement avec la Marne et Reims !

Téléchargez ce communiqué de presse en version PDF :

Download (PDF, 242KB)