Liaison: le bulletin d’information du député Jacques Krabal

0
54

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Depuis ma réélection en juin 2017, je vous représente à l’Assemblée nationale. Conformément à mes engagements, je porte votre voix et celle de notre ruralité à Paris.
Les six premiers mois ont déjà été menés tambour battant.
La France retrouve confiance, décomplexée et consciente du rôle qu’elle doit jouer, en Europe d’abord depuis le Brexit, et dans les instances internationales. Au niveau national après des années de divisions partisanes les vieux partis politiques volent en éclat. La France rassemblée s’est mise en mouvement. Mais les défis restent immenses : lutte contre le chômage de masse, les injustices et la pauvreté, valorisation du travail et augmentation du pouvoir d’achat. Nous espérons tous voir notre société prendre la direction du progrès social et humain. Dans quelques mois, nous attendons concrètement les premiers résultats de cette politique volontariste qui « libère autant qu’elle protège ». Des décisions importantes ont déjà été prises : moralisation de la vie publique, renforcement du dialogue social, suppression de l’état d’urgence mais renforcement de la lutte contre le terrorisme… Sans oublier l’interdiction des gaz et huiles de schiste et la fin programmée des énergies fossiles.

Ce travail acharné sur le plan législatif l’a été tout autant pour notre circonscription. De nombreux dossiers devraient connaître des issues positives en faveur de nos communes et de nos territoires ruraux: maisons de santé, services publics, infrastructures, très haut débit, téléphonie mobile, dotations aux communes, éducation, culture… En partenariat avec le président du Conseil départemental et mes collègues parlementaires, ensemble avec détermination, nous agissons pour défendre et promouvoir notre territoire. Celui-ci, situé à la frontière de plusieurs régions, a trop souvent été négligé, parfois même oublié. Mais aujourd’hui d’une même voix nous affirmons : c’est terminé ! Nous devons passer de l’image de territoire « frontière » à un territoire « carrefour » de développement. Le projet de rénovation du château royal de Villers-Cotterêts nous en offre une formidable occasion. La demeure royale de François 1er a vocation de devenir le carrefour de la Francophonie, ouvert sur le monde. La rénovation et la réouverture du château qui étaient pour de nombreux Cotteréziens hier encore, un rêve ou une chimère, deviendra demain une réalité. Les acteurs locaux, élus, associations et citoyens seront consultés à la définition du projet. Pour ma part, si j’ai été à l’initiative de ce projet au niveau national, nous devrons sa réalisation à la volonté d’Emmanuel Macron.

C’est la première fois qu’un projet présidentiel de cette envergure sera mis en place dans un territoire rural. Ce choix est une chance pour nous tous. Il doit incarner la renaissance d’une ruralité : attractivité et rayonnement international seront au service du développement économique, touristique et culturel de nos territoires.

Alors sans hésitation, rassemblons nous et soutenons sans réserve ce projet exceptionnel porté par notre président.

Ce journal vous permettra de mieux connaître ce dossier. Vous informer, vous concerter et vous associer aux décisions mises en œuvre, c’est notre méthode de travail. N’hésitez pas : appelez-nous ! Interpellez-nous ! Soyez des citoyens actifs, intéressés et responsables. C’est ainsi que la démocratie retrouvera des couleurs.
Belles fêtes de fin d’année à tous.
Bonne année 2018, année de la réconciliation.
Cliquez ici pour consulter Liaison