Devoir de vigilance des sociétés mères: mieux protéger les salariés

0
95

Ce texte vise à instaurer dans notre droit un « devoir de vigilance » des grandes entreprises donneuses d’ordre, vis-à-vis de leurs sous-traitants directs et indirects, quant aux atteintes susceptibles de se produire envers les libertés fondamentales et les droits humains, en matière de protection de l’environnement et de santé et sécurité des ouvriers.
L’objectif est de renforcer la responsabilité sociale des entreprises. La démarche est humaniste, elle ne pouvait être que collective.