TTIP : limiter les risques pour nos viticulteurs et agriculteurs

0
155

Je suis intervenu en commission des affaires économiques lors de l’audition des syndicats d’appellations d’origine sur les conséquences du Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) sur les appellations d’origine protégée (AOP). J’ai souhaité rappelé qu’il fallait que l’Europe porte une politique commune et reconnaisse nos appellations d’origine avant d’envisager le traité transatlantique.

La commission a donc auditionné : MM. Sébastien Breton et Claude Vermot-Desroches, respectivement délégué général et membre du Conseil national des appellations d’origine laitières (CNAOL), et de MM. Bernard Farges et Pascal Bobillier-Monnot, respectivement président et directeur de la Confédération nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin à appellations d’origine contrôlées (CNAOC).

L’intervention en vidéo :