Non à la fracture numérique de notre territoire !

Non à la fracture numérique de notre territoire !
Commentaires fermés sur Non à la fracture numérique de notre territoire !, 20/01/2016, by , in Actualités, Aménagement du territoire, Assemblée nationale, Circonscription, Question orale, Territoire, Vidéos

L’aménagement numérique est un critère déterminant pour l’attractivité démographique et la compétitivité économique du Sud de l’Aisne.

Cette technologie doit être accessible à tous, à un coût raisonnable, afin que chaque territoire puisse assurer un développement équilibré et homogène. Elle sera un véritable atout pour la ruralité : télétravail, accueil des entreprises.

Les communes rurales sont davantage concernées puisqu’elles sont déjà pénalisées par un taux de chômage plus élevé, la disparition des commerces et des coûts de transports plus importants.

Or, les frais de ces installations ne sont pas profitables aux opérateurs privés qui n’interviennent pas sur l’ensemble du département de l’Aisne.

Aussi, l’USEDA (Union des Secteurs d’Énergie du Département de l’Aisne) agit sur les territoires non couverts par les opérateurs pour la réalisation d’un réseau de desserte et de raccordement numérique à hauteur de 150 millions d’euros pour la 1ère tranche. Après le soutien financier de l’Europe, de l’Etat, de la Région et du Département, le montant demandé aux communes et aux communautés de communes rurales s’élèvera à 46,7 millions d’euros.

Cet investissement à la charge des collectivités rompt l’égalité de traitement entre les espaces denses et disperses et renforce la fracture numérique dans les zones rurales.

Depuis trop longtemps notre ruralité se sent oubliée. J’ai donc demandé au gouvernement ce qu’ il compte faire pour que nos territoires les plus fragiles retrouvent confiance en la République.

L’intervention en vidéo :

Téléchargez l’intervention en pdf : http://jacqueskrabal.com/wp-content/uploads/2016/01/20160120_QAG_CR.pdf

About Jacques Krabal

Jacques Krabal est député de l'Aisne et maire de Château-Thierry. Il siège à l'Assemblée nationale depuis juin 2012. Il est membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. En tant qu'invité à la Conférence environnementale de septembre 2012, il a été invité à se prononcer au sein du Comité pour la Fiscalité Ecologique (CFE). Il est président du groupe d'études "papier et imprimés".