PRESSE – 20 Minutes Lille

0
71

POLITIQUE Un collectif vient de voir le jour dans le département de l’Aisne pour réclamer le rattachement de la région picarde à la Champagne-Ardenne…

Des alliés pour Aubry dans le refus d’une région Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Martine Aubry ne veut pas d’une union entre les régions Picardie et Nord-Pas-Calais. Eux non plus. Un collectif baptisé «Non à la Picardie/Nord-Pas-de-Calais» vient de lancer une pétition sur internet contre ce «mariage forcé». A la tête de cette fronde, Emeric Luquin, le maire (SE) de Domptin, petite commune de l’Aisne, près de Château-Thierry, et Jacques Krabal, député (DVG) de la circonscription. Tous deux se mobilisent pour rejoindre la Champagne-Ardenne. «Les déplacements sont plus naturels et cela nous rapproche des pôles universitaires et économiques», annonce un tract qui invite à une manifestation à Château-Thierry, le samedi 6 septembre. Autre argument, «L’AOC Champagne se trouverait enfin réunie dans une seule et même région».

«La Picardie, ce n’est pas qu’Amiens»

Il est vrai que le sud du département de l’Aisne se trouve géographiquement beaucoup plus proche de Reims que de Lille. «Les étudiants sont obligés de faire le forcing auprès de la fac de Reims car ils ne sont pas prioritaires et l’hôpital de référence, pour nous, c’est Amiens au lieu de Reims qui est pourtant plus près. Cela pose des problèmes en cas d’urgence avec le samu et le Smur», souligne Emeric Luquin. Mais comme il le reconnaît, «la nouvelle carte des régions satisfait une partie des élus et des habitants de la Picardie, notamment la Somme». Seule solution: le démantèlement de la Picardie? «C’est à envisager. Aux habitants de chacun des départements de se positionner. La Picardie, ce n’est pas que la Somme ou Amiens», martèle l’élu. Après l’adoption par les députés d’une nouvelle carte de la France métropolitaine à 13 régions, en juillet, Manuel Valls avait annoncé: «Elle peut toujours bouger».