Une réforme ferroviaire pour plus de cohérence

Une réforme ferroviaire pour plus de cohérence
Commentaires fermés sur Une réforme ferroviaire pour plus de cohérence, 24/06/2014, by , in Actualités, Transport

Pour tous, les usagers de la SNCF, mais aussi pour la majorité des cheminots, le système de fonctionnement et d’organisation actuelle de la SNCF ne peut perdurer ainsi. Difficultés chroniques, problèmes matériels, gouvernance et endettement, nous conduisent dans le mur. La réforme s’imposait. Elle est un bon compromis dans la mesure où elle prend en compte les contraintes Européennes, sans porter atteinte aux performances actuelle de notre opérateur historique et en permettant de mieux envisager l’avenir.

Je crois en cette réforme parce qu’elle permet de revenir sur un non-sens : la séparation du gestionnaire et de l’exploitant de l’infrastructure. L’isolement conduit inévitablement à des dysfonctionnements insupportables, sources de gaspillage, et de dangers pour l’avenir du groupe et de ses emplois.

Cette réforme fait face au défi financier d’une dette très élevée, conséquence directe de la réforme de 1997 et véritable bombe à retardement menaçant l’avenir de la SNCF. La réunion des deux entités au sein du même groupe devrait permettre de ralentir le rythme d’endettement.

Plusieurs de nos amendements concernant l’intégration sociale et l’unicité du groupe public ferroviaire SNCF ont pu être intégrés dans le champ d’une directive européenne pour le sécuriser. Nous avons également proposé et obtenu d’étendre les fonctions mutualisés (action sociale, santé, logement,…) au niveau du groupe ainsi que la continuité des contrats de travail en cas de mobilité au sein du groupe.

Pour que le fret ne soit pas oublié dans le texte, nous avons étendu le champ de l’optimisation de la qualité du service qui ne concernait initialement que les voyageurs. Enfin après avoir imposé un rapport stratégique d’orientation de la part du gouvernement, nous avons obtenus de haute lutte et contre l’avis du Ministre, la mise en place d’un Schéma National des Transports, notamment concernant les trains d’équilibre du territoire (TET)

Refuser le changement reviendrait à condamner la SNCF et à mettre en danger les nombreux emplois qu’elle représente. Je suis pour une SNCF unifiée et forte, apte à faire face aux défis de demain, capable de se développer, de s’améliorer et en situation de créer des emplois.

Nous n’avons qu’un seul but, améliorer la productivité et la sécurité du système de transport ferroviaire au meilleur coût pour la collectivité et pour l’usager.

Nous n’avons qu’un seul devoir, nous donner toutes les chances de réussir une réforme ferroviaire pour les cheminots et les groupes qui les emploient.

About Jacques Krabal

Jacques Krabal est député de l'Aisne et maire de Château-Thierry. Il siège à l'Assemblée nationale depuis juin 2012. Il est membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. En tant qu'invité à la Conférence environnementale de septembre 2012, il a été invité à se prononcer au sein du Comité pour la Fiscalité Ecologique (CFE). Il est président du groupe d'études "papier et imprimés".