Motion référendaire : participation ou utilisation des citoyens ?

Motion référendaire : participation ou utilisation des citoyens ?
Commentaires fermés sur Motion référendaire : participation ou utilisation des citoyens ?, 03/07/2014, by , in Actualités, Aménagement du territoire, Assemblée nationale

Le projet de réforme territoriale porte en lui les modalités d’un changement majeur dans l’aménagement de notre territoire. En effet, il vise à redimensionner les régions pour qu’elles soient en cohérence avec les dynamiques économiques à l’œuvre au niveau européen et mondial. C’est ainsi qu’est proposé le rapprochement de la Picardie et de la Champagne-Ardenne, fortement critiqué et remis en cause par Valérie PÉCRESSE au nom de l’UMP.

En dépit de ces polémiques partiales et tendancieuses, je souscris pleinement aux propos de Monsieur le 1er Ministre lorsqu’il dit que la réforme territoriale est la mère des batailles. Pour moi, elle participe de l’ensemble des dispositifs qui visent à rétablir notre compétitivité et le dynamisme de notre économie.
Aussi, la proposition d’une motion référendaire telle qu’elle nous est soumise ce soir ne me semble pas motivée par une bonne raison. Elle me paraît être en décalage avec ce dont il est réellement question.
En effet, si le référendum permet d’obtenir l’aval du peuple sur une question de société ou institutionnelle d’importance fondamentale, il est détourné de son objet quand il devient une incitation à se prononcer sur celui qui la pose.
Or, le doute est permis sur l’intention qui motive cette motion référendaire.

À l’heure où les politiques sont déconsidérés, il faut mettre à bas les combinaisons et les tactiques partisanes qui paralysent les actions qu’il est nécessaire de mener pour atteindre l’intérêt général.

Bien sûr, je suis un élu démocrate, républicain, et à ce titre, je pense que la juste utilisation du référendum dépend des conditions dans lesquelles on le met en place. Celles-ci imposent une démocratie apaisée, sans aléas politiques qui défraient l’actualité et sans tensions politiques majeures. Chacun sait ici que c’est à ces seules conditions que l’on répond strictement et objectivement aux questions posées, quand on est consulté par cette voie.
Dans le cas contraire, chacun sait également que la proposition du référendum est la meilleure façon de faire que rien ne bouge.
Aussi, pour moi, en cette occurrence particulière, la motion référendaire qui nous est soumise ce soir se justifie d’autant moins qu’elle ne paraît pas fondée dans les arguments que j’ai avancés.

Je ne crains donc pas de dire que je n’y souscris pas et que j’aurais voté contre.

Télécharger le Communiqué de Presse en version pdf :

Download (PDF, 302KB)

About Jacques Krabal

Jacques Krabal est député de l'Aisne et maire de Château-Thierry. Il siège à l'Assemblée nationale depuis juin 2012. Il est membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. En tant qu'invité à la Conférence environnementale de septembre 2012, il a été invité à se prononcer au sein du Comité pour la Fiscalité Ecologique (CFE). Il est président du groupe d'études "papier et imprimés".