Non, le français n’est pas un frein, mais un atout

0
82

La proposition de loi relative à l’attractivité universitaire de la France projette de rompre avec le principe de la loi Toubon qui fait du français la langue de l’enseignement, des examens, des concours et des thèses. Pour ce qui me concerne, je ne la voterai pas.

Download (PDF, 409KB)