Rôle des directeurs d’ecole

Commentaires fermés sur Rôle des directeurs d’ecole, 02/04/2013, by , in Education, Questions écrites

de M. Jacques Krabal ( Radical,
républicain, démocrate et progressiste – Aisne ) Question
écrite Ministère interrogé > Éducation nationale Ministère
attributaire > Éducation nationale Rubrique > enseignement
maternel et primaire : personnel Tête d’analyse > directeurs
d’école Analyse > exercice de la profession Question publiée au
JO le : 02/04/2013 page : 3470 Texte de la question
M. Jacques Krabal appelle l’attention de M. le ministre de
l’éducation nationale sur le statut des directeurs d’école. Il
annonçait en octobre 2012 devant la commission des affaires
culturelles de l’Assemblée nationale : “La question des directeurs
d’école doit être traitée avec beaucoup de sérieux et dans un
dialogue avec eux, que j’ouvrirai au premier trimestre 2013 à la
fois avec les associations de directeurs d’école mais aussi avec
les syndicats”. Les directeurs se trouvent au centre de la
refondation du primaire, au centre de la réforme des rythmes. Ils
sont le véritable lien entre les municipalités, les équipes
enseignantes, les parents, les associations locales et bien
évidemment, les élèves. Leur travail, leurs missions, leurs
responsabilités se multiplient entraînant une implication encore
plus forte. Il faut leur donner les moyens de porter ce changement,
particulièrement en leur allouant du temps et une reconnaissance
statutaire définissant leur métier, encadrant leurs missions et
leurs prérogatives. Il demande si les directeurs d’école peuvent
compter sur lui pour faire entendre leur voix lors des discussions
sur la loi de refondation de l’école.

20130419-185221.jpg

About Jacques Krabal

Jacques Krabal est député de l'Aisne et maire de Château-Thierry. Il siège à l'Assemblée nationale depuis juin 2012. Il est membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. En tant qu'invité à la Conférence environnementale de septembre 2012, il a été invité à se prononcer au sein du Comité pour la Fiscalité Ecologique (CFE). Il est président du groupe d'études "papier et imprimés".